Maxime Chattam entre hommage et plagiat

Je veux bien l’admettre : Maxime Chattam est doué pour écrire des thrillers.
Personnellement, pour le peu que j’ai pu lire de lui (c’est à dire Léviatemps et In Tenebris), je dois bien avouer que ce n’est pas ma came, je n’accroche pas du tout… Mais ses nombreux fans et son immense succès ne doivent pas venir de nulle part, alors soit, disons que je suis à côté de la plaque et que Maxime Chattam est doué pour écrire des thrillers.
Pour les histoires d’horreur, c’est autre chose.

Lire la suite

Chère Ava Dellaira…

Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May.
Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est…

Lire la suite

Parlons de « The Cursed Child »…

Bon. La première fois que j’en ai entendu parler, je me suis dit « Oh pourquoi pas, une nouvelle aventure de Harry Potter, si c’est bien fait, ça se tente ! », mais je n’étais pas plus intéressée que ça. Malheureusement, mon côté Potterhead s’en est mêlé, et la hype a commencé à me gagner, de plus en plus, jusqu’à ce qu’il me faille absolument ce livre.
Quand je l’ai acheté, (et bien sûr je n’ai pas attendu la traduction française) j’étais tellement contente… Ô la naïveté, ô l’innocence… (Ô… Revoir les 18 balles que ça m’a coûté…) J’étais donc là, à commencer…

Lire la suite

Déception, ennui, mais pas de fantômes

#bookstagram a encore frappé : après des semaines passées sur Instagram à voir ce livre dont les éloges tombaient par dizaines, et dans le mood pour lire une histoire de maison hantée, j’ai finalement acheté The Grip of It sur un coup de tête – mais avec une furieuse envie de le lire. C’est pour ça que, dès que je l’ai reçu, je me suis jetée dessus et l’ai fini en à peine une journée.  (Non en fait il a traîné des mois sur ma bibliothèque et j’ai mis DEUX SEMAINES à lire ce minuscule roman.)
Pourquoi avoir mis autant de temps ? Parce que je l’ai trouvé nul. En fait, pour tout vous dire la seule…

Lire la suite

Vampires, recherches et solitude

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil… Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire…

Lire la suite

Entre devoir de mémoire et débordement

Et non, contrairement à ce que l’on peut croire au vu du simple titre, La Vague n’est pas une espèce de roman feel-good estival ayant pour décor une plage de sable fin… Et c’est probablement une chose que vous ne trouverez toute façon jamais sur le blog.
Bref, oubliez les plages abandonnées, coquillages et autres crustacés, aujourd’hui on parle plutôt de ces charmantes inventions humaines que sont le totalitarisme et le fascisme. (Parce que l’Homme peut se montrer étonnamment créatif et prolifique quand il s’agit d’obtenir le pouvoir. Et de casser la…

Lire la suite

Mon plus gros coup de cœur de 2018 !

Tous les soirs, Conor, 13 ans, se réveille à cause du même cauchemar horrible : celui avec l’obscurité, le vent et le cri. Pour autant, le vrai cauchemar commence au réveil : son père, parti depuis des mois en Amérique, est presque devenu un étranger ; Harry et sa bande n’arrêtent pas de le harceler depuis le début de l’année scolaire, mais surtout… Même s’il ne veut pas se l’avouer, le traitement de sa mère n’a pas l’air de faire effet, et elle s’affaiblit un peu plus chaque jour.
Pourtant, un soir, tout bascule : un monstre – qui semble fait de l’if de son jardin – vient devant la…

Lire la suite

Avec Stephen King, l’horreur est humaine

Tout allait remarquablement bien pour l’écrivain Paul Sheldon : il venait de tuer Misery Chastain, une héroïne romantique victorienne, personnage principal d’une saga éponyme qui lui a valu un immense succès, mais qu’il ne supportait plus. Encore mieux : il était sur le point de montrer à son éditeur la première version de son nouveau livre, bien plus sérieux, celui dont il rêvait.
Seulement, une bouteille de Dom Pérignon, une grosse tempête et une énorme dose de malchance plus tard, Paul a un accident et se retrouve chez Annie Wilkes, une ancienne infirmière, avec les jambes…

Lire la suite