Chère Ava Dellaira…

Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May.
Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est…

Lire la suite

Parlons de « The Cursed Child »…

Bon. La première fois que j’en ai entendu parler, je me suis dit « Oh pourquoi pas, une nouvelle aventure de Harry Potter, si c’est bien fait, ça se tente ! », mais je n’étais pas plus intéressée que ça. Malheureusement, mon côté Potterhead s’en est mêlé, et la hype a commencé à me gagner, de plus en plus, jusqu’à ce qu’il me faille absolument ce livre.
Quand je l’ai acheté, (et bien sûr je n’ai pas attendu la traduction française) j’étais tellement contente… Ô la naïveté, ô l’innocence… (Ô… Revoir les 18 balles que ça m’a coûté…) J’étais donc là, à commencer…

Lire la suite

Retour sur le diptyque d’Andrés Muschietti

De tous les romans de Stephen King (et il en a écrit beaucoup le bougre), s’il y en a un qu’il FALLAIT adapter, c’est bien Ça. Roman le plus abouti, le plus visuellement intéressant et aux personnages les plus attachants, il est une mine d’or en matière de références au cinéma horrifique et possède l’un des antagonistes les plus marquants de la littérature : Pennywise, le clown dévoreur d’enfants.
Le réalisateur Tommy Lee Wallace l’avait bien compris, c’est pour ça qu’en 1990 est sorti le – très mauvais – téléfilm « Il » est revenu… Que je n’aime pas. (Mais je ferai tout un article pour vous expliquer…

Lire la suite

Entre devoir de mémoire et débordement

Et non, contrairement à ce que l’on peut croire au vu du simple titre, La Vague n’est pas une espèce de roman feel-good estival ayant pour décor une plage de sable fin… Et c’est probablement une chose que vous ne trouverez toute façon jamais sur le blog.
Bref, oubliez les plages abandonnées, coquillages et autres crustacés, aujourd’hui on parle plutôt de ces charmantes inventions humaines que sont le totalitarisme et le fascisme. (Parce que l’Homme peut se montrer étonnamment créatif et prolifique quand il s’agit d’obtenir le pouvoir. Et de casser la…

Lire la suite

Mon plus gros coup de cœur de 2018 !

Tous les soirs, Conor, 13 ans, se réveille à cause du même cauchemar horrible : celui avec l’obscurité, le vent et le cri. Pour autant, le vrai cauchemar commence au réveil : son père, parti depuis des mois en Amérique, est presque devenu un étranger ; Harry et sa bande n’arrêtent pas de le harceler depuis le début de l’année scolaire, mais surtout… Même s’il ne veut pas se l’avouer, le traitement de sa mère n’a pas l’air de faire effet, et elle s’affaiblit un peu plus chaque jour.
Pourtant, un soir, tout bascule : un monstre – qui semble fait de l’if de son jardin – vient devant la…

Lire la suite

Ma déclaration d’amour à « Harry Potter »

Je m’appelle Marie, j’ai – à l’heure où j’écris ces lignes – vingt-et-un ans, et je suis fan de Harry Potter. Quelle originalité hein ? Oui, comme des milliers d’autres, je me suis créée un compte sur Pottermore (pour perdre le mot de passe quelques jours plus tard), j’ai fait le test pour connaître ma maison, celui pour connaître mon Patronus, j’ai mon écharpe rouge à rayures jaunes, mon collier des Reliques de la Mort, mes livres sont jaunis et usés à force d’être lus et relus, et j’ai patiemment attendu la lettre qui m’enverrait à Poudlard. En vain, bien évidemment. Harry Potter – la saga, pas le petit sorcier lunetteux que je…

Lire la suite