Critiques

La Forêt des ombres – Franck Thilliez

David Miller est thanatopracteur… Mais peut-être plus pour longtemps.
En effet, il a écrit un premier roman, très sombre, mais encensé par la critique, et envisage de devenir écrivain à temps plein.
Un jour, Arthur Doffre, un mystérieux milliardaire, lui fait une proposition plutôt… Étrange : il lui demande d’écrire un roman sur l’un des pires tueurs en série ayant existé, le Bourreau 125, aujourd’hui disparu… Le tout enfermé pendant un mois, dans un chalet dans la Forêt-Noire, à l’écart de toute civilisation.
Intrigué, et évidemment tenté par l’énorme somme d’argent qui lui est proposée, David accepte, et part donc avec sa femme Cathy et sa fille Clara dans la Forêt-Noire.

Malheureusement pour eux, rien ne va se passer comme prévu…


Le pitch me faisait ultra envie, en plus j’aime beaucoup beaucoup (BEAUCOUP) Franck Thilliez, alors je me suis littéralement (non) jetée sur ce roman, pleine de confiance, avec le sentiment que j’allais adorer… Malheureusement, le livre n’était pas à la hauteur de ce que j’avais imaginé.
Malgré de très bons premiers chapitres et un roman qui se dévore sans qu’on puisse s’arrêter (à ce niveau-là, Franck Thilliez est très très fort), j’ai été déçue par plusieurs aspects.

Déjà, je trouve qu’il y avait trop de violence, des passages trop malsains voire glauques… Et vous commencez peut-être à me connaître, mais je ne suis pas du genre à me choquer facilement (sinon j’aurais abandonné la littérature horrifique je pense) mais ici, toute cette violence me semblait être là pour choquer, sans vraiment avoir d’autre intérêt. (En plus Franck Thilliez est le seul auteur que j’ai jamais rencontré, il est tout gentil, tout mignon, voire presque timide… Et il écrit ÇA ? Ha ha ha j’adore.)
On dirait qu’il avait besoin de sortir quelque chose de lui, de s’exorciser, et que ce roman lui a servi de catharsis. (Ce n’est pas un reproche en soi, mais encore faut-il que ce soit bien fait. Et puis peut-être que je me trompe et que ça le faisait juste marrer d’écrire des trucs dégoûtants.)

J’ai aussi deux grosses critiques à faire à l’intrigue : tout d’abord, elle est très très prévisible ; on s’imagine quelque chose dès les premières pages, à la fin on se rend compte qu’on avait deviné juste depuis le début, et ça nous est balancé comme un retournement de situation… Alors qu’il n’y avait pas plus prévisible.
Ensuite, l’histoire est tout de même tirée par les cheveux et, au final, ne tient pas vraiment la route. La suspension d’incrédulité ne fonctionne pas ici, surtout à la fin du roman, et ça sort tout de même pas mal de l’histoire de devoir toujours se dire « Mais attends… C’est pas logique ça, non ? C’est n’importe quoi ! ».

En fait – pour vous faire une métaphore de tout ce que j’ai pensé du livre – on dirait un peu un film d’horreur de série B, et ça, c’est pas vraiment mon truc. Mais ça se regarde. (Ou dans ce cas ça se lit.)

C’est donc au final une lecture mitigée (et une critique très courte) puisque j’ai passé un bon moment avec ce livre, avec toujours l’envie d’en savoir plus, mais l’histoire n’était vraiment pas terrible, notamment à partir du milieu du roman. Et c’est bien dommage, il y avait tellement de bonnes choses à faire avec une idée de base aussi simple mais aussi efficace… Tant pis.
Bref, ce n’est pas totalement raté, mais sûrement pas réussi.

14 commentaires

  • Vampilou

    Malheureusement, je ne suis pas une grande fan de l’auteur, que je trouve souvent très hard dans ses intrigues, mais ma mère adore !

    • Moonlight-Reads

      Moi je l’adore justement, en partie parce qu’il écrit des trucs hard (ou du moins il est très créatif à ce sujet), puis il est très bon pour créer du suspens, et ses intrigues sont souvent dingues ! Ça va toujours plus loin que ce à quoi on s’attend ! (A part pour celui-là du coup… x))
      Ma mère aussi aime beaucoup, c’est elle qui me l’a fait découvrir d’ailleurs !

  • Wolkaiw

    Oh c’est dommage! J’ai beaucoup aimé Puzzle de cet auteur, il faudrait que je récidive.
    Je comprends ton ressenti face à la violence que tu évoques, quand elle est nécessaire cela ne choque pas, mais parfois on a l’impression qu’il s’agit de violence juste pour écrire des scènes de violences… Et là ça coince. C’est un peu le même avec les scènes de sexe dans les romances, parfois elles sont loin d’être nécessaires et cela ne fait en rien avancer l’histoire.
    Il ne fait pas (encore) partie des auteurs que j’aimerais rencontrer, mais tu as du passer un chouette moment !

    • Moonlight-Reads

      Mince, « Puzzle » est vraiment un des SEULS que je n’ai pas encore lu, c’est le SEUL que je n’ai pas chez moi xD
      Aaah j’ai la chance de n’avoir lu que très peu de romans avec des scènes de sexe, et aucune ne semblait forcée ou trop crue ou inutile… Mais bon, je ne lis pas de romance x)
      Et puis bon, j’ai « rencontré » Franck Thilliez, je l’ai vu à des séances de dédicaces (et je suis trop timide pour lui parler dans ces cas-là oups), j’ai pas non plus pris le thé avec xD Mais il a vraiment l’air très sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.